"Le click and collect m'a vraiment permis de fluidifier le trafic dans mon établissement" - Découvrez le témoignage de la chocolaterie Chocolat by Fred

Thématique : click and collect
Publié par Justine Neff, le 04/02/2021 à 16:00

Aujourd'hui, Frédéric VOULOT, gérant de la chocolaterie Chocolat by Fred situé à Golbey (88190) nous fait le plaisir de répondre à nos questions. Ouvert depuis deux ans, son établissement entame sa troisième année et propose un concept très original puisque Frédéric VOULOT réalise lui-même toutes les étapes de fabrication du chocolat, du produit brut au produit fini, de la fève à la tablette. 

Les tablettes "Bean to bar" de Chocolat by Fred - ©Richard RAPES


Toobi : Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre établissement ?

Fédéric VOULOT : Je suis Frédéric VOULOT, gérant de la chocolaterie Chocolat by Fred. Je suis chocolatier et je fais du "bean to bar"*, c'est à dire que je crée entièrement mon chocolat, de la fève à la tablette. On est une vingtaine en France à réaliser ce genre de procédé, industriels compris, donc c’est quand même assez différent par rapport aux autres chocolatiers.

Toobi : Comment s’est passé pour vous le premier confinement ?

Frédéric VOULOT : 
Ça a été plutôt difficile au début, le temps qu’on mette en place des choses pour palier notre fermeture, parce qu’étant un petit artisan, faire de la vente à emporter par exemple, ce n’était pas une évidence. Il a fallu qu’on se retourne assez vite et avec David, le commercial de chez Pokky** qui est également mon ami, on a beaucoup parlé du click and collect et je lui ai dit d’attendre que Pâques soit passé pour que je puisse voir comment les gens réagissaient réagissent ? d’abord à la mise en place d’un drive. Au final, on s’est vite rendu compte que le click and collect était vraiment une évidence et qu'il fallait qu’on le mette en place rapidement.

Toobi : Donc avant de mettre en place le click and collect vous aviez un drive ?

Frédéric VOULOT : Oui c’est ça. En fait quand il y a eu le premier confinement, moi j’avais un peu de matière première comme des lapins de Pâques par exemple, donc je me suis dit « mince comment je vais faire pour les vendre ». Comme les gens n’avaient pas le droit de rentrer dans le magasin on a mis en place un drive un peu « à l’arrache » j’ai envie de dire. Les gens venaient en voiture à la boutique, on ouvrait notre fenêtre et ils récupéraient leur commande. Ça a vraiment été un gros succès, mais je ne pouvais pas continuer de travailler seulement grâce à des photos postées sur ma page Facebook ou au panneau listant mes différents produits, que j’avais placé devant la chocolaterie. Le drive a été mis en place en une semaine, on a eu énormément de clients, les gens faisaient la queue, etc., donc on s’est dit qu’il fallait qu’on trouve autre chose. Et c’est là que David m’a reparlé du click and collect de Toobi.

Toobi : D’accord. Et du coup, quels ont été les avantages du click and collect ?

Frédéric VOULOT : Ah ben la facilité ! On a vraiment une gestion qui est facilitée. David m’a beaucoup aidé pour le mettre en place, notamment avec la réalisation de mon catalogue de produits. Au-delà de ça, il n’y a pas photo, entre ce que j’avais fait moi au premier confinement (cf. le drive) et le résultat qu’on a eu pour Noël avec le click and collect, c’est exceptionnel, c’est le top. Pour moi, c’est top, ça sort dans la caisse, les filles sont devant, c’est la magie du truc quoi, il ne peut pas y avoir d’oubli de commande, c’est impossible. Et en plus, c’est fluide, c’est simple. Aujourd’hui, j’arrive très bien tout seul à bloquer des produits si par exemple, je suis en rupture de stock, ou à ajouter des nouveaux produits. J’ai vraiment la main dessus. On m’avait déjà proposé d’autres logiciels de click and collect, mais c’étaient des usines à gaz, on n'avait pas ce résultat quoi. Donc j’ai envie de dire « merci David de m’avoir proposé Toobi et sa fonctionnalité de click and collect ».


Toobi : Ben c’est super ça ! Mais du coup, vous réalisez beaucoup de nouvelles créations en fonction des fêtes tout au long de l’année (Noël, Pâques, Halloween, etc.), vous arrivez facilement à modifier votre carte ?

Frédéric VOULOT : Ah oui, et c’est ça qui est bien ! Par exemple, là, il y a la Saint-Valentin qui arrive, donc on va faire des photos des nouveaux produits et on met tout ça en ligne sur notre click and collect et à la fin de la Saint-Valentin, je désactive la page et c’est terminé. Et l’année prochaine si j’ai des nouveaux produits pour la Saint-Valentin, j’aurai juste à ajouter les nouveautés et à réactiver la page. Donc c’est vraiment bien. En plus de ça, avec ce qu’on vit aujourd’hui, c’est vraiment ce qu’il fallait. Je pense que c’est porteur sur l’avenir, il y a des gens qui n'ont pas le temps alors hop, ils vont sur le click and collect, ils passent commande, ils choisissent leur créneau horaire et c’est fini quoi. Et c’est pareil pour moi, si j’ai envie que mon click and collect ne soit ouvert que du mardi au jeudi soir de telle heure à telle heure, je peux, on est vraiment libre.

Exemple de créations de Chocolat by Fred pour la fête des pères, oui oui tout est en chocolat ! ©Chocolat by Fred

Toobi : Et justement, avez-vous eu des retours positifs de vos clients ?

Frédéric VOULOT : Que des bons retours ! Pour vous dire, 15 jours avant Noël, on a été obligé de fermer le click and collect parce qu’on se faisait piller. Fort du succès qu’on a traversé, je ne pouvais plus subvenir en même temps au click and collect et au magasin. Du coup, j’avais des gens qui revenaient au magasin et qui me disaient, « c’est dommage pour le click and collect c’est quand même super pratique et simple ! ». Et c’est vrai, par exemple dans les périodes phares pour nous comme la Saint-Valentin, Noël ou Pâques, le client a déjà réglé sa commande sur le site avant de venir la récupérer en magasin, donc quand il vient à la fenêtre de retrait, un endroit que j'ai aménagé exprès, il n’attend pas sa commande, il est servi beaucoup plus rapidement. Sur une période comme Noël il doit attendre au moins 1 heure avant de pouvoir rentrer dans le magasin ! Quand on est client, qu’on sait ce qu’on veut, c’est vraiment super pratique. Après, c’est sûr que le click and collect a ses avantages, mais aussi ses inconvénients. Par exemple, on n'a pas tout ce qui est achats compulsifs. Quand les clients sont dans le magasin, ils se laissent plus facilement tenter par les produits en boutique, parce qu’ils sont devant, qu’ils trouvent ça beau, que certains produits sont mis en avant sur des présentoirs, etc. Sur le click and collect, une fois qu’ils ont fait le tour, ils ont quand même moins de tentation.

Toobi : Est-ce que le click and collect a eu un impact sur votre CA ? 

Frédéric VOULOT : Un impact, je ne sais pas trop, je n'ai pas perdu d'argent c'est sûr, mais je trouve qu'il y a surtout un aspect de facilité. Quand il y a la queue dehors et que certains ont commandé sur le click and collect et qu'en 5 minutes ils viennent retirer leur commande, ça, c'est un vrai gagne-temps, un vrai plus. Le click and collect m'a vraiment permis de fluidifier le trafic dans mon établissement et de rassurer le client qui n'attend plus dans la masse ou sous la pluie dans le froid. 

Toobi : Et vous comptez continuer avec le click and collect même lorsqu'il n'y aura plus de restriction par rapport à la distanciation sociale ou au nombre de clients ? 

Frédéric VOULOT : Ah oui je compte le garder, le côté rapidité est vraiment important pour mes clients. Je veux pouvoir continuer de leur donner un confort en plus. Et à côté de ça, au risque de me répéter, c'est pratique, pas que pour les clients, pour moi aussi. Quand j'ai des commandes, ça arrive directement sur ma caisse. Le fait d'être en collaboration avec Pokky, c'est vraiment bien, on a une caisse entièrement compatible avec le click and collect donc c'est parfait. C'est vraiment un bon partenariat. J'ai des amis qui ont d'autres systèmes que Toobi, et c'est beaucoup plus compliqué, tandis que moi ça tombe directement dans ma caisse, il y a un ticket qui sort, tel produit, telle heure, c'est déjà encaissé, il ne nous reste plus qu'à valider la commande, et on passe au suivant.

Toobi : Ben c'est super ! Du coup dernière question, que diriez-vous aux professionnels qui hésitent à faire du click and collect ? 

Frédéric VOULOT : Ah ben pour moi, c'est une erreur. Je ne vois pas pourquoi le click and collect fonctionnerait chez Burger King ou McDonald's et pas chez nous, petits commerces ou restaurateurs. Surtout que maintenant beaucoup de gens le réclament. Regardez les paiements par téléphone, au début quand c'est sorti, beaucoup étaient réticents, mais aujourd'hui beaucoup le font ! Pour le click and collect c'est pareil. Moi, je suis très satisfait de votre service, donc j'encourage les autres à passer le cap !


* "De la fève à la tablette", appelés couverturiers, ils réalisent réalisent toutes les étapes de fabrication du chocolat, en partant de la fève de cacao.

** Pokky est le créateur et le fabricant prise de commande portable pour la restauration.

Derniers articles Toobi

Vos actualités et conseils pour booster le développement de votre restaurant ou point de vente dans la restauration.

14 Oct.
articles
Restauration : 6 bonnes raisons de créer son site internet

Dans cet article, découvrez pourquoi il est important de disposer d'un site internent pour son restaurant !

En savoir plus
01 Sep.
articles
Restauration : résoudre ses problèmes grâce au digital

Découvrez comment les solutions digitales peuvent vous aider à résoudre les problèmes que vous rencontrez au sein de votre restaurant.

En savoir plus

S'abonner à la newsletter