"Le click and collect nous permet de réaliser 30% de chiffre d'affaires" : Découvrez le témoignage du restaurant le Boeuf et l'Épi

Thématique : click and collect
Publié par Justine Neff, le 06/01/2021 à 15:03

Livre blanc : Tout savoir sur le Click and Collect

Télécharger le livre blanc

Aujourd'hui, on vous propose de découvrir l'interview* de Pascal MIOTTO, directeur du restaurant le Boeuf et l'Épi. Ouvert depuis 4 ans et situé à Ay-sur-Moselle (57), ce restaurant est spécialisé dans la préparation de viande maturée et de pâtes fraiches. La qualité est le maître-mot, tous les produits sont sélectionnés avec choix et transformés sur place pour proposer une cuisine entièrement faite maison, d'où la devise du restaurant : "Pas de bonne cuisine sans beaux produits".



L'intérieur très convivial du restaurant le Boeuf et l'Épi

Toobi : Bonjour Monsieur MIOTTO, faisiez-vous de la vente à emporter avant et pendant le premier confinement ? 

Pascal MIOTTONon, on avait pas encore tout ce côté vente à emporter, on en faisait un petit peu, mais on avait pas de dispositif spécifique. On a profité du premier confinement pour réaliser quelques travaux au sein du restaurant. On a agrandi la terrasse par exemple.

Toobi : À partir de quel moment avez-vous commencé à vraiment envisager de faire de la vente à emporter ? 

Pascal MIOTTOOn y pensait déjà pendant le premier confinement mais à ce moment-là, on avait d’autres priorités. Comme je l’ai dit, on en faisait un petit peu, mais c’était quand même difficile de jouer sur les deux tableaux parce qu’on travaillait beaucoup sur place et qu’il fallait suivre. Donc on a ensuite décidé d'investir dans une solution de click and collect, parce que c'est plus pratique. Et là, avec la conjoncture actuelle, je pense qu’on va continuer de développer toute la partie vente à emporter en commençant par réaménager notre cuisine.

Toobi Comment se passe ce deuxième confinement maintenant que vous avez une solution dédiée au click and collect ?

Pascal MIOTTO Ben écoutez, ça se passe bien, ça fonctionne plutôt bien. On est satisfait de cette solution, c’est vraiment pratique et c’est bien fait. Nos clients sont ravis aussi !


Carte des plats à emporter du Boeuf et l'Épi 

Toobi : Est-ce que vous avez remarqué des différences dans la vente de vos produits entre ceux vendus sur place et ceux vendus à emporter ? 

Pascal MIOTTO : Oui, il y a certains produits que l’on vend plus en vente à emporter que sur place. En fait, à la base, on est spécialisé dans le bœuf et les pâtes fraiches, mais du coup à emporter, on propose par exemple des pavés de saumon et des escalopes, et ça se vend mieux à emporter. Je pense que les gens ont plus de réticence à prendre une pièce de bœuf grillée à emporter qu’un pavé de saumon, parce que c’est moins compliqué à réchauffer si besoin. Avec la viande grillée, les gens ont peur d’avoir des problèmes au niveau de la cuisson. Après, on a communiqué là-dessus pour rassurer nos clients, et ça commence à bien se vendre aussi.

Toobi : Vous utilisez beaucoup les réseaux sociaux pour communiquer avec vos clients ? 

Pascal MIOTTO : Oui, on publie tous les jours sur Facebook et Instagram. On poste des photos du plat du jour et ça plaît beaucoup à nos clients, ça leur donne envie ! 


Exemple des publications du Boeuf et l'Épi sur Instagram @leboeufetlepi

Toobi : Est-ce que le click and collect vous a aidé pendant cette période compliquée de fermeture ? 

Pascal MIOTTO : Ah oui, le click and collect nous permet de réaliser 30 % de chiffre d'affaires, c'est vraiment pas négligeable ! Après, notre restaurant se situe près d'une grosse zone de chalandise, il y a beaucoup d'entreprises. Avant quand on était ouvert, on était complet tous les midis. Aujourd’hui, on est fermé, mais nos clients savent qu’on fait à emporter, ils connaissent notre cuisine, donc ils jouent le jeu, ils viennent chez nous chercher leur repas pour le manger au bureau.

Toobi : Le jour où vous allez rouvrir, vous pensez continuer avec le click and collect ? 

Pascal MIOTTO Ah oui, on va continuer avec le click and collect. On va d'abord comme je le disais tout à l'heure, continuer la vente à emporter au sein de notre restaurant actuel, on a déjà fait venir un cuisiniste pour réaménager notre cuisine, pour vraiment dédier un espace réservé à la vente à emporter. On aimerait aussi pouvoir proposer la livraison à domicile à nos clients. Et ensuite, on souhaite investir dans un second local qui serait exclusivement réservé à la vente à emporter. 

Toobi : Que diriez-vous aux professionnels qui hésitent à se lancer avec le click and collect ?

Pascal MIOTTO : Ah ben pour moi c'est l'avenir, et encore plus quand je vois la situation actuelle. Je pense qu'il faut vraiment réfléchir et développer ce nouveau mode de consommation. En plus, les gens ont pris des habitudes maintenant avec la vente à emporter, donc pour moi, même après cette crise, ils vont continuer à prendre à emporter. Déjà, parce que c'est pratique, mais aussi parce que c'est moins cher ! Nous par exemple, on a descendu les prix de nos plats à emporter de 15 % alors que c'est la même qualité de produit. Donc, forcément les gens sont très contents. La vente à emporter existait déjà avant la COVID-19, mais je pense que c'est un mode de consommation qui va vraiment se démocratiser et prendre encore plus d'ampleur. Il ne faut donc pas hésiter à sauter le pas ! 

* Cette interview a été menée par téléphone le mercredi 16 décembre 2020. Les propos de Monsieur MIOTTO ont ensuite été retranscrits. 









Livre blanc : Tout savoir sur le Click and Collect

Télécharger le livre blanc

Derniers articles Toobi

Vos actualités et conseils pour booster le développement de votre restaurant ou point de vente dans la restauration.

14 Oct.
articles
Restauration : 6 bonnes raisons de créer son site internet

Dans cet article, découvrez pourquoi il est important de disposer d'un site internent pour son restaurant !

En savoir plus
01 Sep.
articles
Restauration : résoudre ses problèmes grâce au digital

Découvrez comment les solutions digitales peuvent vous aider à résoudre les problèmes que vous rencontrez au sein de votre restaurant.

En savoir plus

S'abonner à la newsletter